Site icon Mag Haiti

Les responsables de l’orphelinat Compréhension de la Bible convoqués au Parquet, l’IBESR avoue son irresponsabilité

L’incendie ayant provoqué la mort de treize enfants et de deux adultes à l’orphelinat Compassion de la Bible continue de faire des vagues. En effet, dans une conférence de presse donnée, ce mardi 18 février 2020, l’Institut du Bien-être Social (IBESR) à travers sa directrice générale, Madame Arielle Jeanty Villedrouin a tenu à faire le point. Selon elle, Il n’est pas moins vrai qu’il y a une prolifération des maisons d’enfants dans le pays, a reconnu la directrice de l’IBESR. Au cours de ces cinq dernières années, l’IBESR a fermé 167 maisons d’enfants qui accueillaient parfois 80 ou 100 enfants. « Seulement deux ont été fermées à cause des turbulences politiques », précise-t-elle.


Ces gens étaient agressifs, souligne Arielle Jeanty Villedrouin, ils ont essayé de cacher les enfants, mais en présence d’un juge de paix nous avons récupéré 28 d’entre eux qui sont placés dans un site de transit de l’IBESR .


 « Je suis écœurée de voir le budget de cette maison qui n’avait plus de permis de fonctionner. Nous allons essayer de retracer le financement de ces centres avec l’aide des ambassades. Nous voulons aussi réorienter le financement de sorte que l’accompagnement des familles ait plus de fonds (70%) que les orphelinats (30%). L’une des façons de combattre le financement de ces centres, est de pénaliser ces gens », a mentionné la Directrice Générale.

Les enfants placés dans cette maison d’accueil sont victimes de maltraitance, malnutrition ou abus sexuels sur mineurs sont les raisons pour lesquelles des centres ont été fermés. « Vu les intérêts en jeu, qui ne sont pas ceux des enfants, il n’est jamais facile de parvenir à fermer ces maisons d’enfants qui fonctionnent sans autorisation », a fait savoir Madame Villedrouin.

Entretemps des sources combinées dont fait foi la rédaction de Maghaiti évoquent une convocation au parquet de Port-au-Prince pour ce vendredi 21 février 2020 des responsables de l’orphelinat Compassion de la Bible disposant d’un cachet d’environ 6.6 millions de dollars pour ce faire.

© Tous droits réservés – Groupe MagHaiti 2019 

Comments

commentaires

Skip to toolbar